THOREME

Contraception dite masculine

Le choix contraceptif : pourquoi adopter un autre regard sur la contraception ?

 

La sexualité hétérosexuelle ne peut se réduire à l'acte de pénétrer vaginalement et/ou à l'éjaculation. Entrer en amour physique, c'est pénétrer dans un espace d'une mulititude de gestes et mouvements aussi vastes que l'univers. C'est ce que nous apprennent notamment les pratiques sexuelles tournées vers le tantrisme. Si la pénétration a longtemps été synonyme de rapport sexuel vrai et authentique dans l'imaginaire culturel officiel, de plus en plus d'hommes et de femmes remettent aujourd'hui en question ce diktat sexuel et explorent d'autres formes de sexualités.

 

Néanmoins, pour tous les couples hétérosexuels en âge de procréer, la question de la contraception, du désir et du choix du moment d'une grossesse, reste un problématique centrale de la sexualité. Pour beaucoup d'hommes, la contraception était une affaire de femmes, mais avec l'avancée des recherches sur l'anatomie féminine et masculine, les chercheurs découvrent qu'il est possible que la contraception ne soit plus uniquement à la charge des femmes.

 

Pourquoi, à une époque où l'homme s'apprête à conquérir Mars, la contraception masculine n'est-elle pas normalisée et habituelle ? Qu'est-ce que la contraception aujourd'hui ? Où en est la contraception masculine ? Quels sont les critères qui caractérisent un bon système contraceptif ? Voici un dossier complet et documenté qui passe en revue une énorme partie des informations de base sur la contraception en général et masculine en particulier. Nous l'avons voulu exhaustif, pour vous permettre d'avoir toutes les informations nécessaires pour prendre une décision éclairée en matière de contraception féminine, masculine ou de couple. Le choix contraceptif est fondamental pour construire une sexualité plus égalitaire et plus libre, pour tous.

 

Sommaire de l'article :

 

  • Comment choisir une méthode contraceptive ?
  • Les 4 critères incontournables d'une méthode contraceptive
  • L'indice de Pearl et le seuil contraceptif : définitions
  • Présentation des 15 méthodes de contraception naturelles ou de faible médicalisation
  • Présentation des 12 méthodes de contraception artificelles ou de forte médicalisation agissant sur la fertilité des garçons

 

Nous vous invitons à télécharger librement "Un autre regard sur la contraception", qui comprend des outils de d'aide à la décision différents de ceux proposés ici :

  • Graphique toile d'araignée d'étude comparative des méthodes naturelles faiblement médicalisées
  • Aperçu des méthodes naturelles
  • Aperçu des méthodes artificielles

 

choix contraceptif

Comment choisir une méthode contraceptive ?

 

Le choix contraceptif se situe au carrefour de la santé et du vécu de la femme et/ou du couple, de la sexualité, du désir d’enfant, des représentations et des normes socioculturelles et religieuses. Ce choix peut varier en fonction de l’âge et de l’étape de vie, de l’état de santé et du mode de vie. Bien que ce conceptsoit rarement mis en avant, une juste contraception est une contraception choisie de manière libre et éclairée.

 

Les critères à connaître pour choisir sa contraception en conscience

 

Chaque méthode contraceptive comporte des avantages et des inconvénients qu’il est important de connaître. Pour choisir une méthode contraceptive en conscience, il est utile de connâitre les critères qui aident au choix :

  • efficacité : ce critère dépend en grande partie de l'utilisation adéquate de la méthode, il est donc important de bien comprendre tous les usages liés à une méthode contraceptive ;
  • réversibilité : la stérilisation est un choix radical et irrémédiable, pour qu'un choix reste ouvert, il faut pouvoir revenir dessus, d'où la notion de réversibilité ;
  • sans effets indésirables : la santé ne doit pas être impactée par un choix contraceptif, mieux vaut choisir, en fonction de son propre métabolisme, une méthode contraceptive la moins intrusive possible ;
  • acceptabilité : une méthode libre choisie et consentie sera mieux vécue et acceptée ;
  • coût : il est important qu'une méthode de contraception soit accessible financièrement ou remboursée par un organisme de santé.

 

Peut-on associer plusieurs méthodes contraceptives ?

 

Varier et adapter les méthodes durant son parcours contraceptif est une réflexion fertile. Chacun des deux partenaires est responsable de sa fertilité et de sa contraception, et pouvoir remettre en question son type de contraception habituel permet de revisiter les bases de son équilibre relationel et sexuel : est-il juste et équitable ? Un modèle inclusif et mutuel où chacun utilise la méthode qui lui convient en même temps est tout à fait envisageable.

Il est clair que coupler deux méthodes contraceptives naturelles, l’une dite féminine et l’autre dite masculine donnerait des efficacités théoriques et pratiques supérieures à chacune des méthodes prises séparément. A quand l’avènement des présentations des méthodes combinées ou hybrides dans les modèles contraceptifs actuels ?

 

Qu'est-ce que la première consultation de contraception ?

 

"Comme les contraceptifs sont des médicaments, cette visite médicale doit permettre de vérifier que la personne peut prendre sans risque le contraceptif qu’elle souhaite." (extrait ChoisirSaContraception ) Cette visite est prescrite par le médecin généraliste et se fait avec un spécialiste, un gynécologue la plupart du temps.

Les mentalités évoluent, mais il est important de savoir que de nombreux médecins ne sont pas favorables ou bien formés sur la question des contraceptions dites naturelles. Il est fréquent pour des personnes souhaitant s'approprier leur contraception de devoir faire face à un médecin peu compréhensif qui ne vous accompagnera pas sincèrement dans votre projet contraceptif. Il est donc important, si vous estimez être ferme et convaincu par votre choix d'une contraception alternative, de bien se préparer à votre rendez-vous médical en vue de la mise en place d'une contraception. D'où l'intérêt d'une consultation pré-contraception naturelle, pour mieux vous approprier les outils et les différentes options disponibles.

 

Comment envisager une consultation dans le cadre d'une contraception naturelle ?

 

Comme les contraceptifs naturels ne sont pas des médicaments, nous pourrions proposer la création de la première consultation pré-contraception naturelle avec ou sans outil de couple comprenant :

 

  • Rappel des concepts de la prise de décision libre et éclairée et de la non jugeabilité des choix individuels ou de couple;
  • Explication des critères d'eligibilité des methodes contraceptives, de l'adaptation au parcours de vie, et de la variabilité des méthodes pour limiter les pathologies secondaires et les risques au long terme;
  • Présentation des méthodes naturelles;
  • Présentation du modèle hybridé ou inclusif des contraceptions pour une amélioration de l'efficacité théorique et pratique;
  • Apport de connaissances anato-physiologiques ; 
  • Evaluation du choix individuel ou mutuel, fait par un professionnel, au regard des bénéfices/risques;
  • Prise en compte de l'individu et du couple, avec un temps dédié en individuel et un temps en couple;
  • Proposition d'un bilan de santé (dépistage IST par exemple).

 

Une nouvelle catégorisation des contraceptions

 

Voici comment nous pourrions envisager une nouvelle catégorisation des contraceptions au regard du degré de médicalisation intrinsèque :

 

  • Degré de médicalisation faible : avec des méthodes naturelles avec ou sans outil, souvent ancestrales, collaboratives et demandant une mise en relation importante de l'usager avec son corps. Ici, les charges mentale, physique, et émotionnelle peuvent peser lourdement, (car les indices d'efficacités sont généralement plus faibles qu'avec les méthodes médicalisées,) et se combine avec un degré de responsabilisation important et une nécessaire compétence à acquérir.

 

  • Degré de médicalisation fort : avec des méthodes artificielles, souvent invasives, occlusives, médicamenteuses, chirurgicales, avec des risques associés non négligeables. Ces méthodes sont chimiques, modernes, individuelles, et demandent peu ou pas de mise en relation de l'usager avec son corps. Les charges mentale, physique, et émotionnelle y sont importantes aussi, mais différemment, tout comme pour le degré de responsabilisation.

 

Cette approche centrée non plus sur le genre, masculin ou féminin, mais sur le degré de médicalisation, faible pour les méthodes dites naturelles avec ou sans outil, et fort pour les méthodes dites artificielles, aurait un impact social non négligeable sur :

  • les pratiques,
  • l'équilibre bénéfices/risques,
  • le coût social et financier des parcours contraceptifs,
  • une meilleure gestion de la fertilité,
  • une amélioration de la santé des femmes et des hommes,
  • une redécouverte de la connaissance intime, de soi et de l'autre.

 

La contraception n'est pas une maladie

 

En vertus de la liberté de disposer de son corps, de choisir librement sa contraception et de la définition de la liberté qui "consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui", il serait intéressant de questionner l'obligation de tout dispositif à visée contraceptive, d'être considéré comme un médical et donc de suivre le même parcours long et coûteux que celui du médicament, à savoir un normage CE et une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché).

Une nouvelle approche, à minima pour les moyens contraceptifs naturels, pourraient être envisagées, en tenant compte des réussites et des échecs passés, et en proposant un parcours ou filière simplifié, tout en conservant une démarche de qualité et de sécurité, au regard de la finalité desdits moyens, quant au choix des moyens éligibles de cette nouvelle ère contraceptive.

Le timing de mise sur le marché d’un médicament est long

 

La première étape d'un protocole de mise sur le marché d'un médicament ou d'un dispositif contraceptif est celle de la découverte avec une phase d’optimisation : une vingtaine de produits y sont testés ; une trentaine d’universités et de centres de recherche dans le monde entier y travaillent;

La deuxième étape : développement avec développement préclinique:

  • phase 1 (4 ans) : essai sur l’homme (DMAU injectable par ex),
  • Phase 2 (6 ans) : sécurité & efficacité (nestorone & testosterone gel avec le Population council & dMAU oral par ex),
  • Phase 3 (4 ans): mise au point, précommercialisation,

La troisième étape (2 ans) : AMM (Autorisation de mise sur le marché);

Il ne faut donc pas compter avoir des mises sur le marché avant 2030 , ce qui rend très attractives les deux méthodes « françaises» utilisables avec des médecins se référant aux protocoles des Dr Soufir et Mieusset."

Extrait de la Newsletter AFC "Un sujet d'actualité : la contraception masculine", oct 2018.

Les méthodes naturelles et faiblement médicalisées ne pourraient-elles pas bénéficier d'un parcours différent de celui du médicament ?

main dans la main

Les 4 critères incontournables d'une méthode contraceptive

 

Pour mieux comprendre où en est la contraception masculine aujourd'hui, il est très instructif de lire cet extrait de l'Association Française d'Urologie - Référentiel du Collège - Contraception masculine :

"La contraception masculine comprend des moyens contraceptifs et la stérilisation. La définition de la contraception est : «méthode permettant d'obtenir une fécondité nulle». La stérilisation est un terme plus général signifiant : « méthode détruisant les micro-organismes ». Ainsi, il existe la stérilisation à visée contraceptive. La stérilisation féminine ou masculine est un acte chirurgical, réalisé par un médecin en établissement de santé public ou privé (hôpital ou clinique). C'est une méthode contraceptive qui se distingue profondément des autres méthodes existantes car son objectif est d'empêcher de manière définitive la procréation. Il convient de la considérer comme irréversible.

La spermatogenèse a lieu dans les testicules à partir des spermatogonies (cellules souches) qui se transforment ensuite en spermatocytes I qui vont subir la mitose réductionnelle de la méiose pour donner les spermatocytes II. Ces spermatocytes II vont donner les spermatides après avoir subi la mitose équationnelle. Les spermatides, qui sont en réalité des spermatozoïdes immatures, vont subir une phase de maturation, appelée spermiogenèse, pour donner naissance aux spermatozoïdes. À la sortie du testicule, les spermatozoïdes, bien que morphologiquement différenciés, sont donc immatures et non fertiles et vont le devenir lors du passage dans l'épididyme (qui correspond au canal épididymaire, long tube pelotonné sur lui-même). Les spermatozoïdes transitent ensuite dans le canal déférent jusque dans la prostate.

Une méthode contraceptive vise à éviter la fécondation d'un ovule par un spermatozoïde. Elle doit présenter quatre critères incontournables:

  • efficace ;

  • réversible ;

  • acceptable ;

  • faible coût."

 

sperme

L'indice de Pearl et le seuil contraceptif : définitions

 

Comment mesurer l'efficacité d'un moyen de contraception ? Un chercheur américain, Raymond Pearl, a proposé un indice statistique pour déterminer le nombre de grossesses non désirée par rapport au nombre de grossesses évitées sur une année. Cet indice exprime le taux d'échec d'une méthode contraceptive. Nous proposons une autre façon de quantifier l'efficacité des moyens de contraception, ainsi qu'une réévaluation du seuil contraceptif dans le comptage des spermatozoïdes présents dans un éjaculat.

 

L'indice de Pearl : une statistique qui mesure l'efficacité d'une contraception

 

Cette indice statistique date de 1933, c'est le scientifique américain Raymond Pearl la formule. Il correspond au pourcentage de grossesses non désirées pour cent femmes ayant opté pour le même moyen de contraception durant une année complète.

"L'efficacité d'une méthode contraceptive est évaluée par l'indice de Pearl (IP) calculé par la formule suivante : IP (%) = [(nombre de grossesses non planifiées/nombre de mois d'utilisation d'une méthode contraceptive) × 1 200]/100."

Extrait Association Française d'Urologie - Référentiel du Collège - Contraception masculine

"L'efficacité théorique d'une méthode contraceptive se mesure par l'indice de Pearl, indice théorique égal au pourcentage de grossesses "accidentelles" sur un an d'utilisation optimale de la méthode.

À titre d'exemple, un indice de Pearl = 2 signifie que 2 femmes sur 100 utilisant la méthode contraceptive analysée pendant un an ont été enceintes dans l'année.

On compare cette efficacité théorique, consécutive à l'usage correct de la méthode à l'efficacité pratique, calculée sur l'ensemble de l'échantillon, y compris les couples n'ayant pas respecté la méthode (oubli de prise de la pilule, usage incorrect du préservatif, etc.) Ceci permet d’évaluer le risque de grossesse propre au moyen contraceptif lui-même et le risque propre à son utilisation dans la vie courante.

Un écart important entre l’efficacité théorique et l’efficacité pratique est généralement dû à une utilisation complexe ou contraignante du moyen contraceptif. Ainsi, l'écart entre l'efficacité théorique et pratique est particulièrement grand pour la pilule (en raison des oublis), pour les préservatifs (à cause des ruptures ou des mises en place incorrectes) et pour les méthodes naturelles (en raison des difficultés liées aux contraintes d'auto-observation)."

Extrait HAS - Haute Autorité de Santé - Efficacité des moyens contraceptifs

 

Pourquoi nous proposons une autre méthode de comptage ?

 

L'indice de Pearl, comptabilise donc les échecs. Pour une approche plus positive, nous allons inverser le comptage et proposer le nombre de grossesses non désirées réussie. Comme l'Office Mondial de la Santé, au lieu de dire que par exemple l'indice est de 1, nous dirons que l'efficacité est de 99%.

Pour rappel, si vous n'utilisez aucune méthode, vous avez 85% de probabilité théorique et pratique de concrétiser votre désir d'enfant.

La création d'un nouvel indice statistique non plus basé uniquement sur le risque de grossesse non désiré, mais aussi sur l'acceptabilité de la méthode, son impact écologique, sa praticité dans la vie quotidienne, et sa sureté au regard de sa réversibilité et de ses potentiels effets secondaires et indésirables, pourraient aider à la prise de décision.

 

Le seuil contraceptif : 1 million de spermatozoïdes par ml garanti un risque minimal de grossesse

 

C'est la concentration de spermatozoïdes en million par ml sur éjaculat, en dessous duquel, le risque d'une grossesse non désirée tend vers 0.

Il est délicat à déterminer avec précision, car pour ce faire il faudrait que les couples réalisent des grossesses avec des concentrations de spermatozoïdes très basses. C'est pour cela que le seuil annoncé de 1 million/ml est extrêmement bas pour prendre un maximum de précaution. Il est bon de rappeler qu'aucune méthode de contraception n'est sûre à 100%. Même la vasectomie n'a qu'un indice de Pearl à 99.9%.

Quelques chiffres pour comprendre en quoi la valeur de 1 million/ml garantit un risque minimal:

  • 1 grossesse non désirée sur plus de 1331 cycles d'exposition en essais cliniques, suite à une mauvaise utilisation de la méthode.
  • Le seuil d'infertilité est de 15 millions/ml et une mobilité progressive supérieure à 32%. Cela signifie qu'en dessous de ce seuil, il est difficile de faire un enfant.
  • Une étude de l'OMS sur l'infertilité sur 4500 garçons de 14 pays ayant eu un enfant dans les 12 mois précédents, montrent qu'en dessous de 5 à 6 millions/ml, la probabilité de faire un enfant est proche de 0. L'étude termine en donnant une limite, qui est celle du test de paternité qu'il aurait pu être envisagé de pratiquer sur le faible nombre d'enfants nés avec des garçons ayant des concentrations inférieures à 5 millions/ml.
  • Le seuil officiel de l'OMS pendant de nombreuses années était de 3 millions/ml et une mobilité progressive inférieure à 10%.
  • Depuis quelques années, ce seuil fut abaissé pour toutes les pratiques contraceptives à 1 million/ml et une progressive inférieure à 10%.

Présentation des 15 méthodes contraceptives naturelles ou de faible médicalisation :

 

Ces méthodes contraceptives naturelles peuvent être mécaniques, en empêchant la fécondation à l'aide d'un dispositif, chimiques, en ingérant des médicaments à base de plantes ou en utilisant des spermicides. L'observation des périodes d'ovulation ainsi que l'éjaculation en dehors du vagin sont également des méthodes contraceptives naturelles. La méthode thermique par remontée testiculaire, quant à elle, permet de créer une stérilité masculine temporaire. Tous ces procédés sont à médicalisation faible, c'est à dire avec très peu ou pas d'effets secondaires, et peu intrusives.

 

 

 

 

tantra

Anéjaculation ou éjaculation rétrograde

 

Cette technique tantrique supprime l'éjaculation. Elle est réputée également décupler l'orgasme, en augmentant la connaissance de son propre corps et de ses mécanismes.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 78/96 ;
  • Mode d’emploi: Bloquer avec ses doigts, en contractant le plancher pelvien ou avec un accessoire externe la lumière de l’urètre au niveau du périnée. Le sperme est redirigé dans la vessie.
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Nécessite une bonne connaissance de soi. L'éjaculation peut être parfois incontrôlable. De plus, les premières gouttes de sperme, qui peuvent contenir beaucoup de spermatozoïdes, sortent parfois sans que l'homme ne les sente : le liquide pré-éjaculatoire contient des spermatozoïdes en nombre suffisant pour féconder l'ovocyte et donc entraîner une grossesse.
  • Réversibilité: oui ;
  • Effet secondaire/indésirable: non ;
  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;
  • Coût: gratuit ;
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

Pour explorer cette technique, lisez l'article "Orgasme et tantra".

people-2576776_640

Bain chauffant pour les hommes

 

Prendre un long bain chaud chaque jour est une cause possible de stérilité masculine. Cette méthode peut-être mise à profit dans une optique de contraception masculine.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): nc/nc ;

  • Mode d’emploi: l'homme s'assoit dans un bain à 41,7°C pour 45 minutes chaque jour pendant 25 jours. Il s'en suit 4-7 mois de stérilité ;

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c ;

  • Réversibilité: n/c ;

  • Effet secondaire/indésirable: n/c ;

  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c ;

  • Coût: gratuit ;

  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

cape cervicale

Cape cervicale

 

Cette technique contraceptive est utilisée par les femmes. Il s'agit d'insérer une barrière en silicone dans le vagin, afin de bloquer l'accès du col de l'utérus aux spermatozoïdes.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 84/91 ;

  • Mode d’emploi: ce disque en silicone se glisse dans le vagin, au contact du col de l'utérus, pour empêcher le passage des spermatozoïdes vers l'intérieur de l'utérus ;

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Aux femmes multipares pour lesquelles une grossesse ferait courir un risque grave ; au femmes souffrant d'infections urinaires à répétition ou ayant un prolapsus ;

  • Réversibilité: oui ;

  • Effet secondaire/indésirable: non ;

  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;

  • Coût: 60€ / le produit ;

  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

Spermicides

 

Les spermicides se présentent sous forme de gel ou de crème qui détruisent les spermatozoïdes. On les applique à l'intérieur du vagin, vers le col de l'utérus.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 71/82 ;

  • Mode d’emploi: Produit qui détruit les spermatozoïdes. Sous forme de gel ou d'ovules insérés au fond du vagin ;

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Les femmes qui souffrent d'une infection sexuellement transmissible (IST), de mycose vaginale, d'infections urinaires à répétition ou qui ont une plaie du vagin; Les femmes qui utilisent des médicaments par voie vaginale (les ovules ou crèmes qui servent à traiter les mycoses, par exemple, peuvent rendre inactifs les spermicides.) ;

  • Réversibilité: oui ;

  • Effet secondaire/indésirable: non ;

  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;

  • Coût: 7 à 19€ pour plusieurs doses ;

  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

spermicide

Diaphragme + spermicides

 

Le diaphragme, associé aux spermicides, permet d'augmenter le taux de réussite contraceptive. Il est utilisé par les femmes qui l'insèrent dans leur vagin avant un rapport sexuel.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 88/94 ;

  • Mode d’emploi: Demi-sphère en caoutchouc à placer dans le vagin. Empêche le sperme d’entrer dans le col de l’utérus Il doit être laissé en place pendant 8 heures après le rapport sexuel (et retiré au plus tard dans les 24 heures qui suit le rapport) ;

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Aux femmes qui sont mal à l'aise avec l’idée de mettre les doigts à l’intérieur de leur vagin pour poser leur contraception. Aux femmes pour lesquelles une grossesse ferait courir un risque grave (maladie cardiaque, par exemple) : la protection qu’offre la cape cervicale contre une grossesse n'est pas suffisante.Aux femmes souffrant d'infections urinaires à répétition ou ayant un prolapsus (descente d'organes). Aux femmes ayant déjà eu plusieurs enfants car les modifications physiques liées aux grossesses peuvent réduire l’efficacité de ce moyen de contraception; nécessite un apprentissage ;

  • Réversibilité: oui ;

  • Effet secondaire/indésirable: non ;

  • Acceptabilité individuelle et de couple: bonne ;

  • Coût: 60€ / le produi t;

  • Remboursée par la Sécurité Sociale: oui à 65% ;

Pour aller plus loin,

Contraception Diaphragme

préservatif

Préservatif externe dit masculin ou capote

 

Le préservatif masculin est un des rares moyens de contraception qui protège également des maladies sexuellement transmissibles, ou IST. Considéré à tort comme le seul moyen de contraception masculin, il est néanmoins le plus adapté aux personnes célibataires et aux non-couples.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 79/95 ;

  • Mode d’emploi: Empêche le sperme d’entrer dans le vagin ;

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Allergie à la matière ;

  • Réversibilité: oui ;

  • Effet secondaire/indésirable: non ;

  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;

  • Coût: 0.5€ / le produit ;

  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

 

female-condoms-849411_640

Préservatif interne ou préservatif féminin

 

Beaucoup moins utilisé et connu que son homologue masculin, il permet aux femmes d'utiliser un moyen de contraception qui protège également des IST sans nécessiter l'accord et la participation de son partenaire.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%) : 85/98 ;

  • Mode d’emploi : Empêche le sperme d'entrer dans le vagin. Composé d'un fourreau en polyuréthane (matière moins allergène que le latex), il est maintenu en place grâce à deux anneaux souples. L'un se place au fond du vagin et l'autre à l'entrée, sur la vulve.

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes : Allergie à la matière ;

  • Réversibilité: oui ;

  • Effet secondaire/indésirable: non ;

  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;

  • Coût: 8.3€ / la boîte de 3 ;

  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

gendarusse

Gendarusse : une plante contraceptive pour les hommes

 

Peu connu, le gendarusse est un petit arbre, dont les feuilles vert foncé sont utilisées comme contraceptif masculin, en Papouasie Nouvelle Guinée, en Indonésie et à la Réunion, où on l'appelle Yapana des bois ou Natchouli. Consommé en gélules ou en tisane.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 99.96  /  99.96

  • Mode d’emploi: La gendarusine, possède en effet la particularité d’inhiber la hyaluronidase, une enzyme sécrétée par les spermatozoïdes qui ne peuvent plus pénétrer dans l’ovule. Boire le jus des feuilles quotidiennement.

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c

  • Réversibilité: n/c

  • Effet secondaire/indésirable: n/c

  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c

  • Coût: n/c

  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non

Pour aller plus loin,

Newsletter, la contraception masculine, 2018

"Bambang s’est donné pour mission de transformer les savoirs traditionnels en savoirs modernes. De fait, sa pilule contraceptive l’a conduit dans plusieurs congrès internationaux, notamment en Suisse, à Lausanne, où il a défendu le droit à des moyens contraceptifs alternatifs, à partir de plantes tropicales, et destinés aux hommes." Lire l'article. Courrier International

glaire

Méthode Billings : l'observation de la glaire cervicale

 

Appelée aussi Méthode de l'Ovulation Billings (MOB), Billings ovulation method (BOM) ou encore Méthode d'Observation du Cycle de la fertilité (MOC), la méthode Billings a été mise au point par un couple de médecins austratliens dans les années 1970. Elle est basée sur l'observation du cycle féminin et l'identification des périodes de fertilité, pricipalement grâce à la modification de l'aspect et de la texture de la glaire cervicale.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 75/95 ;
  • Mode d’emploi: Appuyée sur l’observation de l’aspect de la glaire cervicale qui varie en fonction des périodes du cycle ;
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Basée sur la coopération et la motivation des partenaires. Elle s’adresse aux personnes qui peuvent se passer de rapports sexuels avec pénétration pendant plusieurs jours ; Temps d’apprentissage (4 cycles), certains style de vie où il est plus difficile d’appliquer, gestion de la phase fertile (trouver une méthode barrière qui convient pour pendant la période de fertilité) ; elles sont difficilement praticables au cours de l’adolescence, durant le post-partum, en période de préménopause et en cas d’irrégularité de cycles et d’aménorrhée.
  • Réversibilité: oui ;
  • Effet secondaire/indésirable: non ;
  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;
  • Coût: gratuit ;
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

 

ogino

Méthode Ogino : calculer les périodes de fécondité

 

Cette méthode repose sur l'absence d'éjaculation dans le vagin, ou de prénétration, durant les périodes de fertilité féminine, quelques jours par cycle. Cette période comprend la période d'ovulation et intègre le temps de survie des spermatozoïdes dans le vagin.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%):75/95 ;
  • Mode d’emploi: Eviter les rapports sexuels durant la période de fertilité, pour les femmes ayant des cycles réguliers ;
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Basée sur la coopération et la motivation des partenaires. Elle s’adresse aux personnes qui peuvent se passer de rapports sexuels avec pénétration pendant plusieurs jours; Temps d’apprentissage (4 cycles), certains style de vie où il est plus difficile d’appliquer, gestion de la phase fertile (trouver une méthode barrière qui convient pour pendant la période de fertilité) ; elles sont difficilement praticables au cours de l’adolescence, durant le post-partum, en période de préménopause et en cas d’irrégularité de cycles et d’aménorrhée.
  • Réversibilité: oui ;
  • Effet secondaire/indésirable: non ;
  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;
  • Coût: gratuit ;
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.
thermometer-869392_640

Méthode des températures : observation de la température du corps féminin

 

La température corporelle est plus élevée pendant la période d'ovulation. La méthode des températures consiste à éviter les rapports sexuels dans ce laps de temps. Elle nécessite une prise de température quotidienne à heure fixe.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 75/95 ;

  • Mode d’emploi: nécessite la prise de la température corporelle chaque matin au lever de manière à identifier la légère élévation de température qui a lieu à partir de l’ovulation ;

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Basée sur la coopération et la motivation des partenaires. Elle s’adresse aux personnes qui peuvent se passer de rapports sexuels avec pénétration pendant plusieurs jours; Temps d’apprentissage (4 cycles), certains style de vie où il est plus difficile d’appliquer, gestion de la phase fertile (trouver une méthode barrière qui convient pour pendant la période de fertilité); elles sont difficilement praticables au cours de l’adolescence, durant le post-partum, en période de préménopause et en cas d’irrégularité de cycles et d’aménorrhée.

  • Réversibilité: oui ;

  • Effet secondaire/indésirable: non ;

  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;

  • Coût: gratuit ;

  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

 

cycle féminin

Symptothermie : une méthode complète

 

La symptothermie regroupe plusieurs techniques contraceptives basées sur l'observation du cycle féminin. Elle a plusieurs appellations selon les instituts de formation : Sensiplan (Allemagne, Belgique, Pays-Bas etc.), SymptoTherm (Suisse), MAO (France – enseignée par le CLER), Séréna (Québec). Elles fonctionnent toutes sur le même principe mais les règles pédagogiques sont un peu différentes.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 98.8% / 99.6%;
  • Mode d’emploi: C’est une méthode d’observation du cycle de la femme qui lui permet de repérer ses jours fertiles et infertiles (pouréviter ou favoriser une grossesse) car contrairement à l’homme, elle n’est féconde qu’une semaine par mois, lui l’est 24H/24, 7j/7.
  • Analyse de 2 paramètres : la température (au réveil) ET la glaire cervicale ou la position du col de l’utérus (en fonction de ce que préfère la femme). La glaire cervicale est une sécrétion qui varie en fonction du moment du cycle pour assurer ou non la fertilité à différencier des pertes blanches qui sont deux choses différentes, les pertes sont les "déchets" évacués par l'auto nettoyage du vagin. Quand j’étais adolescente, j’ai toujours pensé que c’était sale mais lorsque j’ai appris cette méthode, j’ai découvert qu’elles étaient tout à fait normales et que grâce à elles, je pouvais savoir où j’en étais dans mon cycle.
  • Ces 2 indicateurs (T° et glaire) permettent d’identifier précisément le moment de l’ovulation. C’est ce double contrôle qui fait la grande efficacité de la méthode (contrairement à la méthode des T° seule, ou encore Ogino ou Billings);
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Basée sur la coopération et la motivation des partenaires. Elle s’adresse aux personnes qui peuvent se passer de rapports sexuels avec pénétration pendant plusieurs jours; Temps d’apprentissage (4 cycles), certains style de vie où il est plus difficile d’appliquer, gestion de la phase fertile (trouver une méthode barrière qui convient pour pendant la période de fertilité); elles sont difficilement praticables au cours de l’adolescence, durant le post-partum, en période de préménopause et en cas d’irrégularité de cycles et d’aménorrhée.
  • Réversibilité: oui ;
  • Effet secondaire/indésirable: non ;
  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;
  • Coût: 150€ de formation, valable toute la vie ;
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

Extrait de l'article de Chloé de bon, "Sans hormone est-ce efficace?", FEMMESProd 03/2019

Pour aller plus lon, vous pouvez vous rendre sur la page explicative de Sexual Health Info.

 

andro-switch-contraception-naturelle-homme

Remontée testiculaire : la contraception naturelle masculine physiologique

 

Cette technique de contraception pour homme est la thématique de ce blog, où vous retrouverez toutes les informations pour comprendre la contraception par remontée testiculaire et la contraception thermique.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 99/99, attention, efficacité différée de 3 mois ;
  • Mode d’emploi: Exposer les testicules à la température du corps (37°C) en les maintenant dans les canaux inguinaux ,15h/24, 7j/7, testé cliniquement pendant 4 années. Principe de précaution, utilisez cette méthode 4 années consécutives maximum. Rien ne vous empêche de recommencer après une période de non pratique de remontée testicualire, en accord avec votre médecin traitant. 100% des usagers répondent à cette méthode et atteignent le seuil de 1 million/ml, hors défaut d’observance;
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: anomalie de la migration des testicules (cryptorchidie, ectopie) traitée ou non ; hernie inguinale traitée ou non; cancer du testicule ; dilatation variqueuse des veines du cordon spermatique ; obésité ;
  • Réversibilité: oui, attention, différée de 3 mois ;
  • Effet secondaire/indésirable: Secondaires : oui, Diminution du volume testiculaire de l’ordre de 10% uniquement durant la période de contraception. Pas d'effet indésirable ;
  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;
  • Coût: Andro-switch : 37€    -      Slip : n/c       -      Jock-strap : n/c     -     Modèle soutien-gorge : n/c     -    Modèles autres DIY : n/c ;
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

A la différence d'autres méthodes, toutes les approches contraceptives agissant en amont de la sortie du sperme, sont contôlées régulièrement par des spermogrammes. L'efficacité et la réversibilité de ces techniques sont donc très surveillées, ce qui augmente le degré que confiance que l'on peut porter à ces alternatives pourtant officielles mais invisibiliées.

Pour plus d'informations, voici une vidéo du Professeur andrologue R. Mieusset présentant la contraception masculine thermique par remontée testiculaire praticable aujourd'hui.

éjaculation

Méthode du retrait ou coït interrompu : une méthode ancestrale

 

Cette méthode contraceptive est connue depuis la nuit des temps. Les médecins l'appellent le coitus interruptus. Souvent moquée comme une méthode "à l'ancienne" peu efficace, elle repose entièrement sur le savoir faire de l'homme et sa maîtrise de l'éjaculation. Pour être efficace, elle est souvent couplée avec une symptothermie et une bonne connaissance des périodes de fécondité de la femme.

Il est risqué de conseiller cette méthode car sa technicité ne permet pas de garantir son efficacité : c'est un choix personnel et une pratique à mettre en place avec d'autres méthodes contraceptives pour plus de sécurité.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 78/96;
  • Mode d’emploi: Le pénis se retire du vagin avant d'avoir éjaculé.
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: Nécessite une bonne connaissance de soi.L'éjaculation peut être parfois incontrôlable. De plus, les premières gouttes de sperme, qui peuvent contenir beaucoup de spermatozoïdes, sortent parfois sans que l'homme ne les sente : le liquide pré-éjaculatoire contient des spermatozoïdes en nombre suffisant pour féconder l'ovocyte et donc entraîner une grossesse.
  • Réversibilité: oui ;
  • Effet secondaire/indésirable: non ;
  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;
  • Coût: gratuit ;
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: non.

Présentation des 12 méthodes contraceptives artificielles ou de forte médicalisation agissant sur la fertilité des garçons

 

Cette section fait l'inventaire de toutes les méthode de contraception masculine artificielle et médicales actuellement disponibles. En ce qui concerne les 10 autres méthodes médicales ou de forte médicalisation utilisées en contraception féminine, rendez vous sur le site de la Haute Autorité de Santé.

Nous avons classé les méthodes contraceptives par ordre alphabétique :

 

Bimek : un interrupteur de fécondité

 

Cette méthode de contraception masculine est également surnommée vasectomie à la demande ou dick clic. Elle consiste à placer un minuscule interrupteur sur les canaux afférents qui amènent le sperme des testicules à l'urètre : il suffit d'ouvrir ou de fermer les vannes d'un simple clic. Des essais pré-cliniques sont en cours.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): n/c / n/c
  • Mode d’emploi: essais cliniques en cours ;
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c  / n/c
  • Réversibilité: n/c / n/c
  • Effet secondaire/indésirable: n/c / n/c
  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c / n/c
  • Coût: n/c / n/c
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: n/c / n/c

 

 

Contraception épididymaire (Joëlle Drevet) : comprendre la spermatogénèse

 

L'épididyme es l'organe de la maturation post-testiculaire des spermatozoïdes. Des recherches sont en cours pour mieux comprendre la production des spermatozoïdes.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): n/c / n/c
  • Mode d’emploi: n/c / n/c
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c / n/c
  • Réversibilité: n/c / n/c
  • Effet secondaire/indésirable: n/c / n/c
  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c / n/c
  • Coût: n/c / n/c
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: n/c / n/c

Différentes études sont en cours, voici quelques liens :

Voici une autre alternative testée sur l'animal, d'action épididymaire, avec le gossypol :

  • Epididymal effects of gossypol.Soufir JC, Dantec MC, Jegou B, Folliot R, Garnier DH, Andre J, Stelly N.Lancet. 198414;2(8394):107

  • Early effects of gossypol on the testis and epidiymis in the ratRadigue C, Soufir JC, Couvillers ML, Dantec MC, Folliot R.Reprod Nutr Dev. 198828(5):1329

  • Effect of gossypol on the morphology, motility and metabolism of a flagellated protist, Dunaliella bioculata.Druez D, Marano F, Calvayrac R, Volochine B, Soufir JC. J Submicrosc Cytol Pathol. 198921(2):367-74.

  • Gossypol-induced modifications in the microenvironment of rat epididymal spermatozoa.Soufir JC, Radigue C, Dantec MC, Garnier D, Jegou B.J Reprod Fertil. 198986(2):427-34.

Gel hormonal masculin (hormonal gel) en application locale

 

Un gel hormonal masculin, à appliquer tous les jours, sur la poitrine, les épaules et le haut des bras, est en phase de test depuis 2019. Il est composé d’un mélange de progestérone et de testostérone.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): n/c / n/c
  • Mode d’emploi: n/c / n/c
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c / n/c
  • Réversibilité: n/c / n/c
  • Effet secondaire/indésirable: n/c / n/c
  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c / n/c
  • Coût: n/c / n/c
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: n/c / n/c

 

Implant hormonal masculin (hormonal implant)

 

Mis au point en 2003 par des chercheurs australiens, l'implant hormonal masculin doit être changé tous les 4 mois. Il contient de la testostérone et nécessite une injection trimestrielle de progestérone DMPA, la même hormone que dans la pilule pour femme. Moins contraignant que la prise d'une pilule quotidienne, ce procédé a été testé mais ne s'est pas imposé sur le marché.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): n/c / n/c
  • Mode d’emploi: n/c / n/c
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c / n/c
  • Réversibilité: n/c / n/c
  • Effet secondaire/indésirable: n/c / n/c
  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c / n/c
  • Coût: n/c / n/c
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: n/c / n/c

 

 

injection contraceptive

Hormonal Intra-musculaire

 

Des injections hormonales intra-musculaires, chaque semaine, permettraient d'être contracepté au bout de trois mois.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 99/99 ; différée de 3 mois;
  • Mode d’emploi: Injection intra-musculaire hebdomadaire. Pendant 18 mois, suivant en cela les protocoles organisés à une large échelle par l’OMS. Pour des raisons biologiques non identifiées, 20% des usagers n’atteignent le seuil contraceptif de 1 million/ml.
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes:
    • >45ans ;
    • célibataire ;
    • antécédents de phlébite ou de trouble de la coagulation ;
    • pathologie cardiaque, hépatiques, rénales, psychiatriques, respiratoires, dermatologiques, prostatiques ;
    • antécédents familiaux : cancer de la prostate, ne pas présenter d’intoxication tabagique ou alcoolique ;
    • être traîté par des médicaments modifiants le transport des androgènes ou s’opposant à action périphérique ;
    • IMC>30 ;
    • pas d’hypertensionn, ni d’acné ;
    • le bilan biologique doit être normal ainsi que les valeurs spermatiques
  • Réversibilité: oui, différée de 1 à 3 mois ;
  • Effet secondaire/indésirable:
    • Acné / gynécomastie décelable ;
    • changements d'humeur (agressivité / dépression / asthénie) ;
    • libido excessive ;
    • prise de poids ;
    • modification des lipides ou de l'hématocrite ;
    • hypertension ;
    • aphtose ;
    • prostatite aigüe.
  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne ;
  • Coût: Information non disponible - demandez à votre médecin traitant ;
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: Information non disponible - demandez à votre médecin traitant ;

Pour plus d'informations, voici une vidéo du Professeur endocrinologue JC Soufir présentant la contraception hormonale masculine praticable aujourd'hui.

 

pills-1354782_640

Hormonal per os (la pilule pour homme)

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): n/c / n/c
  • Mode d’emploi: n/c / n/c
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c / n/c
  • Réversibilité: n/c / n/c
  • Effet secondaire/indésirable: n/c / n/c
  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c / n/c
  • Coût: n/c / n/c
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: n/c / n/c

Différentes études sont en cours, voici quelques liens :

Voici quelques unes des études réalisées en France sur l'approche hormonale sur l'animal :

  • Protective effect of medroxyprogesterone acetate plus testosterone against radiation-induced damage to the reproductivefunction of male rats and their offspring.Jégou B, Velez de la Calle JF, Bauché F. PNAS 19911;88(19):8710-4
  • Protection by steroid contraceptives against procarbazine-induced sterility and genotoxicity in male rats.Velez de la Calle JF, Jégou B. Cancer Res 199015;50(4):1308-15

Voici quelques unes des études réalisées en France sur l'approche hormonale sur le garçon :

  • MPA-TestostéroneReversible inhibition of sperm production and gonadotrophin secretion in men following combined oral medroxyprogesteroneacetate and percutaneous testosterone treatment.Soufir JC, Jouannet P, Marson J, Soumah A. Acta Endocrinol 1983102(4):625-32
  • Male contraception: effect on sperm production and gonadotrophin secretion of percutaneous testosterone alone or combined with oral medroxyprogesterone acetate.Soufir JC, Jouannet P, Soumah A. Society for Study of Fertility, Manchester 1983
  • Androgenisation of female partners of men on medroxyprogesterone acetate/percutaneous testosterone contraception.Delanoe D, Fougeyrollas B, Meyer L, Thonneau P. Lancet. 19844;1(8371):276
  • Inhibition of spermatogenesis in men using various combinations of oral progestagens and percutaneous or oral androgens.Guerin JF, Rollet J. Int J Androl 198811(3):187-99
  • Efficiency of a male contraceptive association-oral medroxyprogesteroneacetate-percutaneous testosterone.Soufir JC, Laporte A. IVth International Congrress of Andrology, Florence 1989Contraception in men: efficacy and immediate toxicity. A study of 18 cases.Lobel B, Olivo JF, Guille F, Le Lannou D. Acta Urol Belg. 198957(1):117-24
  • Spermatogenetic inhibition in men taking a combination of oral medroxyprogesterone acetate and percutaneoustestosterone as a male contraceptive method.Soufir JC, Meduri G, Ziyyat A. Hum Reprod. 201126(7):1708-14
  • Enanthate de TestostéroneContraceptive efficacy of testosterone-induced azoospermia in normal men.WHO Task Force on Methods for the Regulation of Male FertilityLancet 1990336:955-9
  • Contraceptive efficacy of testosterone induced oligozoospermia in normal men.WHO Task Force on Methods for the Regulation of Male FertilityFertil Steril 199765:821-9

Obturation des canaux déférents

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): n/c / n/c;
  • Mode d’emploi: "Etudié en chine dès 1988 avec de simples fils de soie. dispositif actuel constitué d’une enveloppe en polyuréthane et en sulfate de baryum remplie de fils de nylon médicaux (1 mm de diamètre et 17 mm de long) bloquant les spermatozoïdes mais pas le liquide épididymaire et déférentiel, donc pas de dilatation du canal et d’augmentation de la pression et moins de granulomes. etude sur 1500 hommes mais aucun n’a demandé la réversibilité qui pourtant parait simple. cette méthode intra déférentielle paraît très prometteuse, proche de la vasectomie mais théoriquement réversible."

Extrait de Newsletter, la contraception masculine, 2018

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c / n/c
  • Réversibilité: n/c / n/c
  • Effet secondaire/indésirable: n/c / n/c
  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c / n/c
  • Coût: n/c / n/c
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: n/c / n/c

 

 

Ultrasons

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): n/c / n/c
  • Mode d’emploi: "Une solution saline chauffée à 37 oC reliait les testicules à l'émetteur d'ultrasons afin d'en assurer la conductivité. Après deux séances de quinze minutes en l'espace de quarante-huit heures, les chercheurs sont arrivés à ramener à zéro le décompte des spermatozoïdes."

Extrait Le monde : Les ultrasons pourraient être utilisés comme contraceptifs masculins, 2012;

  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c / n/c
  • Réversibilité:n/c / n/c
  • Effet secondaire/indésirable: n/c / n/c
  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c / n/c
  • Coût: n/c / n/c
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: n/c / n/c

Différentes études sont en cours, voici quelques liens :

  • Parsemus
  • Reproductive Biology and Endocrinology : Therapeutic ultrasound as a potential male contraceptive: power, frequency and temperature required to deplete rat testes of meiotic cells and epididymides of sperm determined using a commercially available system
  • "En vérité, cela fait déjà près de 40 ans que les scientifiques ont identifié les ultrasons comme un moyen potentiel après avoir constaté que des patients atteints de cancer de la prostate et traités par ultrasons accusaient une sérieuse diminution de la production de spermatozoïdes."

Extrait de Maxisciences 2012

 

syringe-3902915_640

RISUG : Reversible Inhibition of Sperm Under Guidance

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 98% / 97.3% différée de 1 à 6 mois
  • Mode d’emploi: injecter un gel dans un canal traversé par les spermatozoïdes après leur production, les mettant dans l'incapacité de remplir leur rôle de fécondation. Cette méthode est réversible, car l'administration ultérieure d'un agent chimique dissolvant le gel suffit à l'extraire du canal. La procédure demande entre 10 et 15 minutes, et est censée assurer une contraception fiable pendant 13 ans.
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c / n/c
  • Réversibilité: différée de 1 à 3 mois, peu de données sur le long terme, sur l'étude de 2019, il y est noté que la réversibilité est totale sur une centaine de personnes au bout d'une année. Extrait de wikipédia : L'action contraceptive semble pouvoir être réversible en rinçant le canal déférent, grâce à l'injection d'une autre solution, soit de diméthylsulfoxyde, soit de bicarbonate de soude, bien que cette procédure d’inversion n'ait été testée que sur des primates, et ce avec succès. Contrairement à la vasectomie, le canal déférent n'est pas complètement bloqué, le corps n'a pas à absorber les spermatozoïdes bloqués, et les anticorps ne sont pas produits en grand nombre.
  • Effet secondaire/indésirable: Des suites classiques d’une intervention et anesthésie ; Rares : hématome ou infection au niveau des cicatrices ; Echec à distance de l’intervention par reperméation des canaux déférents.
  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c / n/c
  • Coût: 300 à 600 €
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: n/c / n/c

Différentes études sont en cours, voici quelques liens :

pilule masculine

SILODOSINE 8mg UROREC

 

Bloque la contraction des vésicules séminales donc pas d'éjaculation, ou éjaculation dite sèche.

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 99.9% / 99.9% différée de 3h
  • Mode d’emploi: 3h avant le coït vaginal, ingérer une pilule de SILODOSINE 8 mg. Pas d'éjaculation durant 8 à 13h.
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: aucune
  • Réversibilité: Totale en 48h, évacuation totale de la molécule du corps. Reprise normale de l'éjaculation.
  • Effet secondaire/indésirable: Nez bouché  35% ; Étourdissements 20% ; Hypotension orthostatique 20% ; Difcultés de l'éjaculation (Éjaculation inconfortablement retardée 18% ; Éjaculation douloureuse 3% ; Ejaculat maigre 5%) ; Réaction allergique ; Gonflement de la face ; Gonflement de la langue ; Oedème pharyngé ; Diminution de la libido ; Sensation vertigineuse ; Syncope ; Perte de conscience ; Baisse du tonus de l'iris de l'œil en cas de chirurgie de la cataracte.
  • Attention : Une hypotension orthostatique, due à la dilatation des vaisseaux sanguins, peut survenir dans les heures qui suivent la prise du médicament. Ce malaise, souvent précédé de vertiges et de sueurs, est favorisé par un passage trop brutal en position verticale (en se levant d'une chaise ou d'un lit). Les risques sont surtout importants les premiers jours du traitement pendant lesquels il convient d'éviter les activités dangereuses. Ensuite, l'organisme s'adapte au médicament. En cas de sensation d'étourdissement, allongez-vous quelques minutes et relevez-vous progressivement.
  • Attention :Conducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges.
  • Acceptabilité individuelle/de couple: Bonne
  • Coût: 8 € pour une boîte de 30 cp
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: à 30%
  • Accessibilité : uniquement sur ordonnance par médecin traitant.

Une étude pilote a été menées en Inde durant une année sur 70 personnes et une étude de grande échelle devrait être réalisée en 2021.

Ce médicament est utilisé depuis 10 ans en urologie dans le cadre de la prise en charge d'hypertrophies bénignes de la prostate. A ce jour, aucune pathologie sur le long terme n'est apparue suite à la prise de ce médicament. Voici son action actuelle :

La silodosine est fortement sélective vis-à-vis des récepteurs adrénergiques alpha1A situés principalement dans la prostate humaine, au niveau de la base de la vessie, du col de la vessie, de la capsule prostatique et de l'urètre prostatique.

Le blocage de ces récepteurs adrénergiques alpha1A entraîne un relâchement des muscles lisses de ces tissus, ce qui réduit la résistance à l'évacuation hors de la vessie, sans affecter la contractilité du muscle lisse détrusor. Ceci permet d'atténuer à la fois les symptômes irritatifs dus au remplissage de la vessie et les symptômes obstructifs liés à la miction (troubles urinaires du bas appareil, TUBA) associés à l'hypertrophie bénigne de la prostate.

La silodosine présente une affinité considérablement plus faible vis-à-vis des récepteurs adrénergiques alpha1B situés principalement au niveau du système cardiovasculaire. Il a été montré in vitro que le ratio de liaison alpha1A /alpha1B de la silodosine est extrêmement élevé (162/1).

syringe-957260_640

Vasalgel

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): n/c / n/c
  • Mode d’emploi: Injecter le vasalgel, un polymère, dans le canal déférent, empêche le passage des spermatozoïdes. Nécessite un acte chirurgical.
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: n/c / n/c
  • Réversibilité: "Réversibilité prouvée chez le lapin. Mais diminution mobilité progressive et perte acrosome : altération fonctionnelle des spermatozoïdes ?"

Extrait de Newsletter, la contraception masculine, 2018

  • Effet secondaire/indésirable: Des suites classiques d’une intervention et anesthésie ; Rares : hématome ou infection au niveau des cicatrices ;
  • Acceptabilité individuelle/de couple: n/c / n/c
  • Coût: n/c / n/c
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: n/c / n/c

Pour plus d'informations, nous vous invitons à vous rendre sur les pages :

 

vasectomie

Vasectomie

 

  • Efficacité pratique / théorique (%): 99.8/99.9 efficacité différée de 3 mois;
  • Mode d’emploi: Ligature des canaux déférents sous anesthésie locale. Il est toujours proposé de conserver le sperme avant de procéder à une vasectomie.
  • Contre-indications / déconseillée à / contraintes: L’intervention ne peut être réalisée :
  • qu’après une première consultation médicale d’information ;
  • à l’issue d’un délai de réflexion de 4 mois après cette première consultation ;
  • et après confirmation écrite par la personne concernée de sa volonté de subir une intervention.
  • Réversibilité: non;
  • Effet secondaire/indésirable: Des suites classiques d’une intervention et anesthésie ; Rares : hématome ou infection au niveau des cicatrices ; Echec à distance de l’intervention par reperméation des canaux déférents.
  • Acceptabilité individuelle/de couple: bonne;
  • Coût: 54.89€
  • Remboursée par la Sécurité Sociale: oui à 70%

Pour plus d'informations, nous vous invitons à vous rendre sur les pages :

Si des données vous semblent inexactes ou incomplètes, merci de les partager à l’adresse mail suivante : contact@thoreme.fr

Nous vous proposons quelques études sur le sujet :

Ressources internet sur la contraception en France:

Vous pouvez aussi vous rendre sur ces 6 sites de références pour une approche de l'ensemble des méthodes contraceptives, de la grossesse, des IST, et des droits en santé sexuelle et reproductive au niveau européen et mondial :

  • Sexual health info : Informations actuelles et médicalement vérifiées dans plusieurs langues sur des thèmes relatifs à la santé sexuelle.
  • HUG - Hôpitaux universitaires de Genève : Santé sexuelle & planning familiale.
  • Inspire : European Partnership for Sexual and Reproductive Health and Rights.
  • UNFPA - Fonds des Nations Unies pour la Population : Santé sexuelle et reproductive.
  • OMS - Organisation Mondiale de la Santé  : Santé sexuelle et reproductive.
  • OMS - Office Mondial de la Santé : Santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l’adolescent - Méthodes de contraceptions

Retour à l'accueil, cliquez sur l'écureuil

Poster un commentaire

Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..